Singing in the wild : nature et musique

 
 

Le projet Singing in the wild est né de l'envie de retrouver par la musique du lien entre l’homme et la nature, de se mettre en relation par la vibration, les harmoniques, de questionner la place de l'homme parmi les hommes et les autres règnes. Inquiets des enjeux écologiques contemporains (disparition d'espèces, réchauffement climatique, exodes humains, pollution massive...), nous sommes convaincus de la nécessité de retrouver le chemin des sens, de se sentir, de s’entendre, de s’écouter en partageant un voyage sonore. Singing in the wild est un concert mis en espace, donné par l’ensemble vocal Les Vallonés et dirigé par Brigitte Fabre. Au coeur du concert, un programme a capella d’oeuvres pour choeur mixte, inspiré par les éléments de la nature, sera ponctué par des intermèdes et des improvisations instrumentales. En invitant le public à jouer aussi, tous, chanteurs et spectateurs, sont embarqués dans le même bain sonore. Chanter, jouer, écouter, vibrer…

 

LES INTERMÈDES INSTRUMENTAUX À l'aide d'instruments (voix, roseau, bois, terre, pierre, métal...) sont proposées des improvisations libres, des canevas de rythmes et de matières sonores évoquant les quatre éléments. Il s'agit de passer de l'interprète au pouvoir créateur, retournant aux sources du son, ensemble, à la fois libres, à l’écoute des autres et de l'instant présent. C'est le plaisir des gestes premiers de l'enfance, de l'enfance de l'Homme, de faire du son, du sens, du collectif avec sa voix, ses mains, une corde tendue, deux bouts de bois… Fabriquer ou détourner un objet pour créer de l'immatériel, des vibrations et pulsations en écho avec nos mouvements internes et avec ceux de l’univers. Ces interventions sont intégrées au concert sous forme d'intermèdes improvisés, de respirations créatives reliant et ponctuant les oeuvres vocales.

 

LE CONCERT COMME UNE EXPÉRIENCE VIBRATOIRE Chanteurs mobiles, bain de sons et temps de résonance, le public est invité à une écoute différente et à participer. En effet, soit en direct, soit en amont du concert lors d'ateliers préparatoires (apprendre un canon, improviser sur bruits de bouche ou effectuer des percussions corporelles...), le programme s'accorde du temps pour penser le concert comme un moment à partager vraiment. Notre souhait est d'aller à la rencontre de personnes, associations, lieux évocateurs d'un lien avec la nature dans l’optique de collaborer, qu’ils se destinent à sa connaissance ou à sa défense, qu’ils soient fabriqués d’éléments naturels, qu’ils soient dans la nature elle-même et bien sonnants, et d'essayer de vivre ensemble un événement musical inédit.

 

LA VOIX, INSTRUMENT PREMIER et les interprètes Le premier instrument, c’est la voix, un instrument naturel, unique, à la fois simple et sophistiqué, troublant, envoûtant, émouvant, individuel et collectif. Principal interprète du projet, l’ensemble vocal Les Vallonés est constitué d’une vingtaine d’hommes et de femmes, dirigés par Brigitte Fabre, depuis 1990. Ensemble et dans une pratique amateur exigente, ils désirent articuler qualité musicale, exploration du mouvement et expressivité scénique.

 

LES COMPOSITEURS et les œuvres choisies Dans notre désir de tisser le passé avec le présent, l’ensemble vocal Les Vallonés a commandé une oeuvre au compositeur Claude Hermitte, pour mettre en musique le "Cantico delle Creature" de St François d'Assise. Cette pièce constituera la clef de voûte du programme, pour mettre en écho les nombreuses autres pièces puisées dans le répertoire des musiques européennes célébrant la nature : Chant des Oiseaulx de Clément Janequin, Revecy venir du printans de Claude Le Jeune, Eco de Roland de Lassus…, - pièces sacrées anonymes du Moyen-âge (Sumer is icumen in) ou chansons profanes plus récentes (Angelo Branduardi : la Pulce d'Acqua), - des mélodies populaires (Gustav Holst : There was a tree) et pièces savantes (Francis Poulenc : Belle et ressemblante) - chants plein d’ironie (Thomas Ravenscroft : Of all the birds that ever I see) / chants mélancoliques (Wilhelm Peterson Berger : Stemning).

 

PROGRAMME DES OEUVRES - Adoramus te : Codex Montecassino - Hanacpachap - le Cantique des créatures - Nos esprits libres et contents : Antoine Boesset - Belle et ressemblante : Francis Poulenc, Paul Éluard - Thanks to These Lonesome Vales : Henry Purcell - There was a tree : Gustav Holst - The Turtle Dove : Vaughan Williams, d'après une Folk Song - La pulce d’aqua : Angelo Branduardi - Le chant des oiseaux : Clément Janequin - Of all the birds : Thomas Ravenscroft - Eco : Roland de Lassus - Les tisserands : Francis Poulenc - Revecy venir du printans : Claude Le Jeune, Jean Antoine de Baïf - Sumer is icumen in : canon - A round of three dances : Thomas Ravenscroft - Autumn time : canon de Libana - Stemning : Wilhelm Peterson-Berger, J. P. Jacobsen - Fly, fly, fly : canon de Libana - Tintamarre Descrescendo